Retour au Blog

Cosmétique - MGSU LABJusqu’ici, la composition des produits intéressait souvent moins que les promesses liées à leur utilisation. On privilégiait un produit pour son effet, son parfum, sa texture, mais à moins d’être allergique à certains composants, nous étions peu à prendre sérieusement la peine de consulter une étiquette avant d’acheter. Sans compter qu’à moins d’être chimiste, personne n’aurait été capable de décrypter plus d’un ou deux ingrédients…

Changement climatique et scandales sanitaires sont depuis passés par là, et on assiste à une véritable prise de conscience écologique. Les études et autres comparatifs se multiplient un peu partout dans les médias, nous poussant à toujours plus de vigilance, et des mots comme paraben, sulfates ou phtalates entrent progressivement dans notre vocabulaire.

Dans ce contexte, quand même un brin anxiogène, la cosmétique naturelle rassure grâce à des ingrédients reconnaissables, aux vertus éprouvées, et des formules exemptes de produits chimiques. Une composition plus naturelle, donc meilleure pour notre santé, et qui participe également à une démarche citoyenne écoresponsable.

Les ingrédients naturels de plus en plus prisés

La cosmétique naturelle a été l’occasion d’une remise en question globale de nos produits du quotidien. Découvrir que nos cheveux étaient doux grâce au paraben (le plus célèbre des perturbateurs endocriniens) contenu dans notre shampoing, que la jolie mousse de notre gel douche était générée par des sulfates ou que notre gommage contenait en fait des micro-billes de plastique, ce fut tout de même un sacré coup. De nombreuses études tendent en effet aujourd’hui à prouver que ces composés sont non seulement néfastes pour notre santé, mais également un désastre pour l’environnement !

C’est donc très naturellement que nous nous tournons aujourd’hui vers des ingrédients plus sains, dont les propriétés sont souvent connues, et reconnues, depuis l’Antiquité. Huiles végétales, eaux florales, huiles essentielles, argile, miel… la liste des produits naturels utilisables en cosmétique est aussi longue que leurs vertus.

Les microbilles de plastique ont ainsi laissé place à des micrograins de bambou ou encore des noyaux d’abricots broyés, les shampoings affichent fièrement leur absence de paraben et nos savons moussent de moins en moins, tout en continuant pourtant à nous nettoyer parfaitement. Bref, nos habitudes comme nos exigences changent, et on s’intéresse désormais de plus en plus à la formulation des produits.

Et avec un marché en hausse de 5 % par an depuis 2011, les grandes marques n’ont pas tardé à s’emparer de la tendance ! Cependant, malgré leurs efforts, elles peinent souvent à crédibiliser leur positionnement naturel. Car il ne suffit pas d’enlever le paraben pour pouvoir se déclarer naturel ! Si de grands noms comme Melvita ou l’Occitane sont engagés dans cette voie depuis de nombreuses années, on assiste surtout à l’essor de nouvelles marques innovantes, misant non seulement sur les ingrédients naturels, mais aussi sur des packagings plus écologiques, qui s’inscrivent parfaitement dans la démarche de développement durable actuelle.

La question des emballages au cœur de la lutte anti-gaspi

En plus d’ingrédients plus respectueux de notre santé comme de l’environnement, la cosmétique naturelle met l’accent sur des emballages écoresponsables. À l’heure où la tendance « zéro déchet » prend de l’ampleur, le contenant devient presque aussi important que le contenu.

Les emballages deviennent plus compacts, plus légers, et s’ornent de labels garantissant aux consommateurs leur recyclabilité. On assiste ainsi au retour du verre, recyclable à l’infini, et le carton prend de plus en plus le pas sur le plastique. Une démarche d’autant plus louable que seuls 22 % des déchets plastiques sont recyclés en France, contre 66 % des papiers et cartons.

Plus innovant, certaines marques misent sur le bois ou préparent l’avenir en travaillant sur des emballages à base de gluten de blé ou de plastique zéro pétrole.

La conception des contenants des cosmétiques naturels est également au cœur d’une réflexion anti-gaspillage. Les emballages mal conçus entraînent en effet un gâchis considérable de produit. Nous sommes tous passés par là : on secoue le bidon, on tente de l’éventrer à coups de ciseaux, lorgnant sur ces nombreux millilitres encore disponibles au fond, pour au final le jeter piteusement. Ce sont parfois jusqu’à 30 % du produit qui finissent ainsi à la poubelle, uniquement à cause du manque d’ergonomie du flacon !

CLEVER BEAUTY LOGO MGSU LABPour pallier à cela, les marques innovent en proposant des bouchons anti-gaspi, à l’instar de l’innovant vernis Clever Beauty (actuellement en prévente sur Ulule) qui dispose d’un pinceau sur-mesure permettant d’utiliser jusqu’à la dernière goutte de produit. Une invention ingénieuse, et Made in France, qui s’accompagne d’une composition à base de 85 % de produits naturels, dont des solvants biosourcés qui rendent le flacon Clever Beauty recyclable, au contraire des autres vernis contenant des produits chimiques. Les vernis à ongles de la jeune pousse sont actuellement en prévente sur Ulule.

Et c’est exactement grâce à ce genre d’innovations que la cosmétique naturelle grignote toujours plus de parts de marché et révolutionne nos usages comme notre rapport à nous-même et à la nature !

Retour au Blog

Laisser un commentaire